Aller au contenu principal
logo pornichet

Trois Pornichétins médaillés par la Ville

Association
02 / 01 / 2019

Trois habitants de Pornichet seront mis à l'honneur par la Ville, le 11 janvier, lors de la cérémonie des vœux à la population : Lola Sorin, Gilles Barillot et Philippe Bergerot.

Lola Sorin glisse sur les succès

Lola Sorin n’a que 16 ans mais déjà une sacrée expérience de la planche à voile. Son sport, elle le pratique presque quotidiennement. Elle s’entraîne trois fois par semaine dans la baie et s’astreint à une ou deux séances de musculation et préparation physique hebdomadaire. « Dans la Baie, toutes les conditions pour bien s’entraîner sont réunies : les vents viennent de direction différente, il peut y avoir du clapot, de la houle… Il n’y a pas mieux pour progresser. »

Lola est élève du lycée Grand Air où elle suit une scolarité adaptée à sa pratique sportive. Elle part quasiment tous les week-ends en compétition. Ces deux dernières années, la véliplanchiste pornichétine a enchaîné les bons résultats sur un plan national comme européen. En 2018, elle a terminé deuxième des championnats d’Europe et troisième des championnats du monde de sa catégorie d’âge. Régulièrement sélectionnée en équipe de France, elle a déjà les Jeux Olympiques dans son viseur. « Pas ceux de Paris en 2024 car je ne pense pas que je serai prête physiquement mais pourquoi pas les Jeux de Los Angeles, quatre ans plus tard. »

lola sorin

 

Gilles Barillot, un coureur engagé

Avec sa grande barbe blanche, Gilles Barillot ne passe pas inaperçu lorsqu’il arpente en courant les chemins de Pornichet. Voilà douze ans qu’il préside l’association Courir Ensemble Pornichet Côte d’Amour. Depuis sa création en 2006, le club organise chaque année, au début de l’été, la course nature Entre plages et chemins creux. S’ils étaient quelques dizaines d’inscrits lors de la première édition, près de 1500 courageux prennent désormais le départ de l’épreuve sur des parcours de 9, 21 ou 31 kilomètres.

A 67 ans, Gilles Barillot continue de courir. « Mon mot d’ordre, c’est le plaisir. En courant, je fais découvrir les chemins et les quartiers de Pornichet. » Retraité de la fonction publique, il vit à Ermur depuis 1981 où dans son grand jardin, il cultive près de 60 variétés de tomate. « Ici, je recycle tout », note-t-il. Sa fibre écologique, il l’entretient jusque dans l’organisation de la course nature qui possède désormais le label développement durable. « Nous sommes l’une des seules courses de Loire-Atlantique à le posséder », précise-t-il avec fierté.

gilles barillot

 

Philippe Bergerot lutte contre le tabac

Président du comité de Loire-Atlantique de la Ligue contre le cancer, Philippe Bergerot exerce comme oncologue/radiothérapeute à la clinique mutualiste à Saint-Nazaire. Il vit à Pornichet depuis 1985. C’est à son initiative que certaines parties des plages de la ville, situées autour des clubs de plage, deviendront sans-tabac dès l’été prochain. « L’objectif ne sera pas de sanctionner les fumeurs, de les verbaliser, mais de faire de la prévention. Ce sera compliqué au début, l’éducation demande du temps, mais quand la santé des gens est en jeu, mieux vaut des espaces réglementés. »

Le comité de Loire-Atlantique de la Ligue contre le cancer mène de nombreuses actions pour accompagner les malades : aides financières pour les plus défavorisés, actions à domicile (psychologique, socio-esthétique, activités physiques, nutrition), aide au retour à l’emploi…
En plus de ses activités d’oncologue/radiothérapeute et de président du comité départemental de la Ligue contre le cancer, Philippe Bergerot est aussi membre de plusieurs instances nationales de lutte contre le cancer. Il a d’ailleurs participé activement à l’élaboration du premier Plan cancer.

bergerot