Aller au contenu principal
logo pornichet

A Pornichet, la BD ça se dessine et ça se signe !

Culture
26 / 03 / 2019

Les 6 et 7 avril prochains, à l’occasion de la 2e édition du Festival BD Pornichet Déam’Bulle, deux auteurs de BD sourds, ICAR et Sandrine ALLIER-GUEPIN, viendront à la rencontre du public. Rien de surprenant puisque la Ville de Pornichet, avec le soutien de l’association Les Agitateurs de culture, met un point d’honneur à ouvrir la culture à tous, y compris au public sourd et malentendant. Tout le week-end, un accueil adapté leur sera réservé.

C'est en 1990, au Festival d'Angoulême, qu’ICAR (Alias Franck Picard, alias Francard), se fait remarquer par Patrick GIORDANO. Ce dernier lui propose alors de dessiner « Jeepster », dont le 1er album sortira chez Dargaud en 1992. Depuis, l’idylle entre l’auteur et l'éditeur se poursuit. Ainsi, on doit à ICAR, les illustrations des séries SF "Terres Lointaines" et "Ultime frontière". Son goût pour la bande dessinée est d’abord né de la lecture « elle m'a aidé à mieux comprendre la vie et la société. La lecture picturale ne me suffisait pas, j'ai découvert alors avec merveille et joie Le petit Nicolas de Goscinny et les aventures de Jules Verne ».

> Page facebook d'ICAR

Après des études de dessinatrice-maquettiste, et une expérience en tant qu’enseignante en langue des signes françaises, Sandrine ALLIER-GUEPIN, quant à elle, signe sa première BD « les Sourdoués » en l’an 2000, inspirée de l’œuvre de Marc RENARD. Dès lors, elle publiera plusieurs BD, notamment inspirées de sa vie quotidienne d’auteure sourde, non sans humour comme dans « Je suis sourde, mais ce n’est pas contagieux ! ». Elle raconte également la véritable histoire de personnes sourdes de la grande Histoire dans « Sur les traces d’un poilu sourd » et « L’œil sourd de la Commune ». Mais que l’on ne s’y trompe pas, ses bandes dessinées sont bien destinées à tous les publics, sourds comme entendants. 

> page facebook de Sandrine

Durant tout le Festival BD Pornichet Déam’Bulle, l’association les Agitateurs de Culture sera présente pour accueillir le public sourd et malentendant. La rencontre avec l’invité d’Honneur, Yoann, le samedi 6 avril à 11h, sera également traduite en langue des signes.
 

Festival Pornichet Déam'Bulle - samedi 6 avril de 10h30 à 19h et dimanche 7 avril de 10h30 à 18h, Centre de Congrès de L'Hippodrome

Pass 1 jour : 3€, Pass 2 jours : 5€, Gratuit pour les enfants jusqu'à 16 ans inclus
Restauration et rafraîchissements sur place, et boutique souvenirs - Accessible au public sourd. www.festivalbdpornichet.com

C'est en 1990, au Festival d'Angoulême, qu’ICAR (Alias Franck Picard, alias Francard), se fait remarquer par Patrick GIORDANO. Ce dernier lui propose alors de dessiner « Jeepster », dont le 1er album sortira chez Dargaud en 1992. Depuis, l’idylle entre l’auteur et l'éditeur se poursuit. Ainsi, on doit à ICAR, les illustrations des séries SF "Terres Lointaines" et "Ultime frontière". Son goût pour la bande dessinée est d’abord né de la lecture « elle m'a aidé à mieux comprendre la vie et la société. La lecture picturale ne me suffisait pas, j'ai découvert alors avec merveille et joie Le petit Nicolas de Goscinny et les aventures de Jules Verne ».

> Page facebook d'ICAR

Après des études de dessinatrice-maquettiste, et une expérience en tant qu’enseignante en langue des signes françaises, Sandrine ALLIER-GUEPIN, quant à elle, signe sa première BD « les Sourdoués » en l’an 2000, inspirée de l’œuvre de Marc RENARD. Dès lors, elle publiera plusieurs BD, notamment inspirées de sa vie quotidienne d’auteure sourde, non sans humour comme dans « Je suis sourde, mais ce n’est pas contagieux ! ». Elle raconte également la véritable histoire de personnes sourdes de la grande Histoire dans « Sur les traces d’un poilu sourd » et « L’œil sourd de la Commune ». Mais que l’on ne s’y trompe pas, ses bandes dessinées sont bien destinées à tous les publics, sourds comme entendants. 

> page facebook de Sandrine

Ces actualités pourraient également vous intéresser